and i'm sharing it with you

Aratta -jour 32 - Vendredi 8 avril

J’ai posté un lien hier, ici - une petite sociolologie du bonheur. J’ai une tendance à sourire et être heureuse assez rapidement (même si cela ne durait pas toujours avant - c’est différent depuis un an aparemment ;) j’ai élu domicile sur un petit nuage).

J’ai donc lu la liste donnant les conclusions d’une enquête explicitée sur le lien, et je trouve une certaine résonnance sur les points suivants…

  • Les gens mariés ou vivant en couple sont presque 2 fois plus heureux que les célibataires, les veufs ou les divorcés qui vivent seuls.

Toute la nuance est dans ce “2 fois plus heureux”. Je n’ai jamais été malheureuse vivant seule, je fais partie de cette catégorie de personnes qui ne voit pas d’un mauvais œil le fait de vivre toute seule. Au contraire, j’aime bien cette indépendance. Mais, il est vrai, depuis que je ne suis plus toute seule, depuis que j’ai un “chez-nous” au lieu d’un “chez-moi”, je suis plus heureuse. Même si je rentre tard du boulot, les lumières seront allumées, et la personne que j’aime m’ouvrira la porte en souriant - je crois que c’est la définition la plus simple possible du “bonheur de rentrer chez soi”.

  • Le bonheur n’est pas lié au QI. Mais il est lié au QE. Le Quotient Emotionnel est défini par la faculté de percevoir les sentiments des autres ainsi que ses propres émotions.

Je suis très émotive. Percevoir et ressentir mes émotions, ainsi que celle des autres, je le fais facilement… (d’ou le fait qu’inconsciemment ma thèse porte en partie sur celà). Mais je pense que, plus que le fait de ressentir les émotions d’un autre, c’est le fait d’y faire attention qui compte. Après, je ne sais pas si ressentir les émotions des autres me rends plus heureuse, je n’ai pas cette impression.

  • Le bonheur va de pair avec la capacité de s’affirmer, avec l’extraversion et l’empathie.

J’ai bon pour l’extraversion (travaillée, il y a encore quelques années j’étais très, très, très timide…) et l’empathie (voir plus haut). La capacité à s’affirmer, j’en doute, j’affirme souvent beaucoup de choses mais je ne suis pas très écoutée :)

  • Plus un individu est capable de maitriser son environnement, plus il est heureux.

Je ne comprends pas bien cette “maitrise de son environnement”… à part mon environnement informatique, qui me rend heureuse ou malheureuse suivant ses divers bugs. Le fait d’avoir le choix de mon habitation va-t’il me rendre vraiment plus heureuse? J’ai habité dans des endroits déplaisants, cela influait sur mon humeur, mais pas sur mon bonheur (qui est une variable s’exprimant sur le long terme, à contrario de l’humeur, moyen-terme, et de l’émotion, fugace).

  • Les personnes pratiquant une religion sont plus heureuses et vivent plus longtemps : 7 ans de plus que la moyenne aux Etats-Unis.

Je vivrai donc 7 ans de moins (en moyenne) suivant cette étude. Je ne pratique aucune religion, mais je suis sereine et en paix avec moi-même - chose que certaines personnes recherchent avec la religion… ce n’est peut-être pas la religion le facteur déterminant de ce point, mais l’apaisement (l’étude a été faite sur des nonnes). (oui en ce moment mon travail porte sur l’analyse statistique de vidéos, ainsi que la détermination de critères pertinents. Je fais donc très attention à ceux qui me semblent être de “faux-critères” cachant un critère pertinent).

  • la mortalité des personnes qui manifestaient principalement des émotions négatives est 2 fois supérieure à celles des personnes d’un tempérament heureux qui vivent des émotions positives

A la fin de cette étude, on va m’annoncer que je serais centenaire :)

  • 50% de la tendance au bonheur peuvent être attribués aux gènes

Là, je demande _vraiment_ à voir. Le seul point pseudo-scientifique sur lequel il n’y a aucune justification :) (je veux le lien dans Nature, ou Cell).

  • le bonheur tend à être plus élevé chez ceux qui ont un travail rémunéré. Toutefois, les femmes au foyer ne sont pas plus insatisfaites que les gens ayant une activité professionnelle.

Le bonheur peut donc tendre à être lié à l’aspiration des personnes. Si une femme veut s’occuper de ses enfants à temps plein et le fait, elle va être heureuse. (Je suis la seule à trouver que ce point se contredit légèrement? J’en reviens aux faux critères, donc… ce n’est sans doute pas l’activité professionnelle le bon critère à tenir en compte dans l’étude.

  • les loisirs favorisent la satisfaction, surtout chez les gens qui ne travaillent pas

(il faut bien qu’ils s’occupent). Sans plaisanter, je le  conçois tout à fait, un loisir est une manière de s’évader et de pratiquer une passion - ce qui va forcément augmenter notre dose de bonheur. Par conséquent, les personnes que l’on prive brutalement d’un loisir ou d’un sport (pour raisons médicales par exemple) vont avoir une nette tendance à être plus malheureux…

  • le degré de bonheur des gagnants à la loterie varie peu suite à leur bonne fortune

Si le bonheur était tant que ça lié à l’argent (en grande quantité), nos stars et autres peoples n’auraient pas besoin de faire des cures de désintox tous les mois. Un manque d’argent engendre le fait d’être malheureux, mais on n’est pas forcément plus heureux millionnaire que lorsqu’on gagne suffisamment pur subvenir à ses besoins (suivant la pyramide de Maslow).

  • regarder la télévision ne conduit qu’à une augmentation minime du bien-être. Par contre, ceux qui regardent beaucoup la télévision sont moins heureux que la moyenne

A contrario, regarder des dvd en lieu et place des émissions débilitantes de la télévision augmente notre Quotien Culturel et donc favorise notre ouverture d’esprit - qui je pense est aussi un lien caché vers le bonheur….


Aratta -jour 31 - Jeudi 7 avril

Happy day que ce jeudi, avec pour la première fois de l’année une robe sans collants… (bon d’accord, je les ai enlevés en milieu de journée…). Une jolie robe d’ailleurs, vu les compliments que j’ai pu avoir!

Un petit pique nique au jardin des plantes, qui annonce le début d’une saison faite d’herbe et de sandwiches! (sans mauvais esprit). Je suis de plus en plus fan du quartier ou je travaille! Si d’ailleurs un jour vous voulez partager un repas de midi avec moi, sur jussieu - monge - jardin des plantes - etc n’hésitez pas à vous manifester :)

(Source : iheart-photos)


Aratta -jour 31 - Jeudi 7 avril
Happy day que ce jeudi, avec pour la première fois de l’année une robe sans collants… (bon d’accord, je les ai enlevés en milieu de journée…). Une jolie robe d’ailleurs, vu les compliments que j’ai pu avoir!
Un petit pique nique au jardin des plantes, qui annonce le début d’une saison faite d’herbe et de sandwiches! (sans mauvais esprit). Je suis de plus en plus fan du quartier ou je travaille! Si d’ailleurs un jour vous voulez partager un repas de midi avec moi, sur jussieu - monge - jardin des plantes - etc n’hésitez pas à vous manifester :)